Comment fabriquer un filtre pour bassin

Sommaire

Le but de la filtration dans un bassin extérieur est :

  • de piéger les particules grâce à une filtration mécanique ;
  • de favoriser la transformation de la matière organique en matière minérale assimilable par les plantes et qui soit non toxique pour les poissons, sous forme d'ions nitrates (NO3-). Cette transformation nécessite la présence de 2 types de bactéries nitrifiantes (Nitrosomas et Nitrobacter) et d'oxygène qui peut être apporté par les plantes oxygénantes, par une mise en mouvement de l'eau (jet d'eau, cascade) ou par un diffuseur d'air à l'intérieur du filtre.

Voici comment fabriquer un filtre pour bassin ou pour aquarium simple et efficace.

 

Zoom sur les filtres pour bassin

Les différents types de filtres

Il est possible de fabriquer des filtres verticaux ou horizontaux pour un bassin extérieur :

  • Les verticaux sont les plus faciles à réaliser, à partir d'une poubelle en plastique (voir détail ci-dessous).
  • Les horizontaux se conçoivent à partir d'une ou plusieurs boîtes électriques rectangulaires mises en série et reliées entre elles par un trop-plein. Ils ont l'avantage d'être modulables. Une boîte de 45 × 45 × 40 cm permet de filtrer un volume de 3,5 m³ avec poissons ou de 7 m³ sans poissons.

Le circuit de filtration

Le circuit de filtration d'un bassin ne dispose pas de bonde de fond. La pompe plongée dans le bassin est connectée au filtre placé au-dessus de la berge, qui rejette ensuite l'eau dans le bassin par gravité.

Exemple d'un filtre horizontal multicompartimenté

L'idéal est d'offrir un minimum de 3 compartiments :

  • Une cuve de décantation permet le dépôt des boues et gros déchets au fond (certains modèles remplacent ce compartiment par des brosses ou par un vortex qui remonte l'eau en spirale, entraînant la sédimentation des grosses particules). Prévoyez une vanne de vidange pour faciliter le nettoyage de ce compartiment.
  • Le trop plein de ce premier filtrage passe ensuite par 3 ou 4 compartiments contenant des granulats de granulométrie de plus en plus fine (20 à 4 mm) constitués de pouzzolane, billes d'argile, quartzites, basaltes, silices ou autres roches jusqu'à des sables fins (2 à 0,8 mm), ou bien de mousses synthétiques de porosité de plus en plus fine. Les bactéries de type Nitrobacter et Nitrosomas, responsables de la filtration biologique, ont besoin d'être réintroduites dans ces filtres-là chaque printemps si la filtration a été interrompue pendant l'hiver.
  • Un troisième compartiment sert à stocker l'eau filtrée avant son rejet dans le bassin pour effectuer un contrôle ou simplement la vidange du filtre.

De nombreux matériaux agrandissent la surface de fixation des bactéries et augmentent l'oxygénation de l'eau, rendant la filtration biologique plus efficiente, comme les mousses synthétiques (tapis japonais), les bioballes (qui flottent et créent du mouvement), les billes d'argile ou la pouzzolane. L'ajout d'un diffuseur à air pour aquarium dans ce compartiment peut aussi s'envisager.

À noter : la zéolithe est une argile qui absorbe les ions ammonium et les métaux lourds toxiques et qui libère en échange des ions sodium, calcium, potassium et magnésium. Vous pouvez régénérer la zéolithe en l'immergeant dans de l'eau salée (100 g de sel/l d'eau pendant 24 heures). Le charbon actif fixe également l'ammonium, ce qui allège le rôle des bactéries nitrifiantes. Des absorbeurs de phosphates peuvent également se rajouter si la quantité de déchets organiques est importante (bassin à carpes koï).

Bon à savoir : la maturation de la filtration biologique nécessite 4 à 6 semaines. Aussi, c'est de façon progressive que vous introduirez vos poissons après la création d'un bassin ou que vous reprendrez le nourrissage au printemps afin de limiter la pollution organique. La vitesse de passage de l'eau dans le filtre agit sur son efficacité.

1. Fabriquez un filtre pour bassin vertical

Avec une perceuse à cloche, percez une poubelle en plastique avec couvercle de 2 trous :

  • un en bas pour l'arrivée d'eau, de 32 mm ;
  • le second dans la partie haute de la poubelle, avec un diamètre un peu plus grand pour la sortie.

À noter : la grosseur de la poubelle, la position du filtre, la grosseur des trous d'entrée et de sortie sont à moduler en fonction de la puissance de la pompe, de la quantité d'eau à filtrer, de son degré d'encrassement…

Bon à savoir : vous pouvez également placer l'arrivée d'eau en haut et insérer un tube en T percé de petits trous à sa base qui va permettre la remontée de l'eau et sa sortie au 3/4 de sa hauteur comme sur le schéma.

  • Fixez un passe-paroi à ces trous et branchez les tuyaux qui permettent l'entrée et le retour de l'eau.
  • Collez et siliconez les tuyaux pour assurer leur étanchéité.
  • Remplissez la poubelle avec une couche de pierre de lave ou de billes d'argile.
  • Superposez une mousse à alvéoles grossières et une mousse à alvéoles fines d'environ 5 cm d'épaisseur dans le sens de circulation de l'eau.
  • Introduisez des bactéries nitrifiantes vendues en animalerie.
  • Placez le filtre au-dessus du niveau de l'eau, sur la berge, et connectez-le éventuellement à une cascade.
  • Faites fonctionner la pompe en vérifiant que l'écoulement soit correct.
  • Vous pouvez ajouter une lampe U.V. au filtre pour limiter les micro-algues.

Bon à savoir : la filtration peut être interrompue lorsque les poissons ont cessé de s’alimenter ou lorsque l'eau descend à 8 ou 10 °C. Certains filtres permettent toutefois une circulation ralentie que vous pouvez continuer d’actionner pendant l’hiver. Dans le cas contraire, videz-les de leur contenu, nettoyez-les entièrement, désinfectez-les et laissez-les sur place. Au printemps, remettez les bactéries de démarrage prévues à cet effet avec éventuellement de la zéolithe.

2. Réalisez un filtre à tourbillon

Un filtre à tourbillon peut être installé en amont pour faciliter la décantation des particules les plus grosses :

  • Procurez-vous un baril de 25 litres muni d'un couvercle.
  • Percez un trou de vidange au fond et insérez un robinet de purge.
  • Percez un trou d'arrivée de 32 mm à mi-hauteur et ajoutez un passe-paroi.
  • Introduisez en force un bout de tuyau de 32 mm coudé à l'intérieur de manière à diriger le jet vers la paroi du baril.
  • Collez et siliconez le tuyau au passe-paroi.
  • Percez un trou de sortie de 35 mm de diamètre au 3/4 de la hauteur et ajoutez un passe-paroi.
  • Insérez un tuyau coudé, tourné vers le haut du baril de manière à ce qu'il recueille l'eau de surface purifiée.
  • Dirigez la sortie de ce filtre vers le filtre réalisé dans l'étape 1.

Ces pros peuvent vous aider