Créer une tourbière

Sommaire

Aménager une tourbière, c’est créer dans son jardin un espace humide, avec un substrat acide et pauvre en sels minéraux, destiné principalement à la culture des plantes carnivores. Il existe de nombreuses variantes de tourbières.

Cette fiche pratique vous explique pas à pas comment créer une tourbière enterrée.

 


 

1. Creusez la fosse de votre tourbière

  • Choisissez dans votre jardin un endroit à la fois très ensoleillé et abrité du vent (pour limiter l’évaporation).
  • Creusez une fosse de 60 cm de profondeur, de la longueur et largeur de votre choix, selon le nombre de plantes que vous souhaitez y cultiver. Vous pouvez aussi créer une tourbière circulaire ou de forme libre, seule la profondeur importe.

Bon à savoir : en région aux hivers très froids, une profondeur de 80 cm est préférable.

  • Rehaussez les bords du trou de 10 cm au-dessus du niveau du sol afin d’éviter tout ruissellement d’eau chargée d’éléments indésirables vers la tourbière .

Astuce : si vous voulez vous dispenser de creuser un trou, vous pouvez également installer votre tourbière hors sol (ou semi-enterrée), dans un récipient étanche, par exemple une grande poubelle. Sautez alors les étapes 1 et 2 et suivez les autres.

 

2. Tapissez votre tourbière d’un liner

  • Tapissez le fond du trou d’un feutre géotextile imputrescible, en le faisant remonter par dessus les bords, pour protéger le liner contre les cailloux, racines et rongeurs.
  • Installez au-dessus un liner (bâche de bassin) d’une épaisseur de 0,8 à 1 mm au minimum, en lui faisant épouser les parois, si possible sans trop de plis. Les bords du liner doivent également déborder du sol afin d’empêcher tout ruissellement d’eau extérieure dans la tourbière.

Astuce : étalez le liner au soleil plusieurs heures avant sa pose, afin de l'assouplir ; il sera ainsi plus facile à manipuler.

  • Maintenez le liner à la surface du sol et camouflez-le par des bastaings, des traverses de chemin de fer ou une bordure de pierres non calcaires, pour éviter de perturber le pH de la tourbière.

Astuce : versez un peu de vinaigre sur vos pierres ; si une mousse apparaît, cela signifie qu’elles sont calcaires.

 

3. Remplissez votre tourbière de substrat

  • Facultatif : disposez au fond de la tourbière une couche de pouzzolane, qui emmagasine de l’eau et vous permet d’arroser moins souvent.
  • Remplissez votre tourbière avec de la tourbe humide :
    • Utilisez de la tourbe blonde de sphaigne non enrichie : vérifiez qu’il n’y ait aucun composant ajouté (engrais, minéraux ou terreau). La tourbe se suffit à elle-même ; sable ou perlite ne sont pas nécessaires.
    • Mouillez la tourbe avant de la déposer dans votre fosse ou gorgez-la d'eau au fur et à mesure que vous la déposez, car elle prend beaucoup moins de volume mouillée que sèche.
  • Donnez une forme bombée à la surface du substrat pour anticiper son tassement futur.

Important : pour humidifier la tourbe et pour arroser votre tourbière par la suite, utilisez exclusivement de l’eau de pluie récupérée pour éviter la présence de minéraux.

 

4. Installez un tuyau de PVC

Facultatif, ce système est cependant pratique pour arroser le substrat en profondeur et servir de jauge pour contrôler le niveau d’eau dans la tourbière :

  • Prenez un tube en PVC de 60 à 100 mm de diamètre et coupez-le à la bonne dimension pour qu’il dépasse de quelques centimètres au-dessus du substrat.
  • Percez plusieurs trous dans sa partie inférieure.
  • Enfoncez-le dans le substrat, près d’un bord de la tourbière, et de préférence fermez-le en haut par un couvercle non hermétique (petite assiette…).

 

5. Garnissez votre tourbière de plantes

Avant de planter, laissez la tourbe se tasser pendant plusieurs semaines et ajoutez-en un peu si nécessaire pour réajuster son niveau.

Installez vos plantes carnivores rustiques :

  Vous pouvez également ajouter d'autres plantes d’ornement :

6. Surveillez le niveau d’eau dans votre tourbière

Si vous avez installé une jauge, surveillez le niveau d’eau dans votre tourbière :

  • En règle générale, maintenez le niveau d’eau aux 3/4 de la hauteur de votre tourbière.
  • En hiver, le niveau d’eau peut être plus élevé, sans inconvénient pour vos plantes.

Ces pros peuvent vous aider