Plantes aquatiques de bassin

Sommaire

Propice à la détente et à l'évasion, un point d'eau peut illuminer un jardin, notamment s'il est accompagné d'un décor aquatique. Selon vos besoins, vous pouvez agrémenter votre bassin de jardin de plantes aquatiques, immergées (hydrophytes) ou émergées (hélophytes). Ainsi, votre bassin devient un jardin aquatique dans un environnement paysagé.

Plantes bassin aquatique : pourquoi en planter ?

Dans un bassin aquatique, les plantes ont évidemment un rôle décoratif, mais elles participent aussi pleinement à l'écosystème du bassin avec des rôles épuratifs, biologiques et mécaniques :

  • Les plantes fournissent de l'oxygène à l'eau pendant le jour.
  • Elles sont filtrantes : elles absorbent une grande partie des produits toxiques résultant des déjections des poissons, de la dégradation des aliments non consommés.
  • Les plantes contribuent aussi à lutter contre la prolifération des algues qui peuvent troubler l'eau du bassin.
  • Les plantes attirent des insectes, qui constituent une excellente nourriture pour les poissons. Les larves de nombreux insectes ont une phase aquatique, elles viennent aussi offrir de la nourriture aux poissons.
  • Les systèmes racinaires et les feuilles des plantes sous l'eau ou à la surface offrent un abri aux animaux dans l'eau. Une micro-vie s'y développe, participant au bon équilibre écologique et biologique du bassin.
  • Les plantes flottantes ou à feuilles flottantes ombrent une partie du bassin. Ainsi, elles peuvent parfois limiter la surchauffe de l'eau sous le soleil.
  • Les racines viennent fixer le substrat et le feuillage freine la force de l'eau, ce qui permet aux berges de résister à l'action érosive de l'eau en mouvement.

 

Bassin : comment choisir les plantes aquatiques ?

Chaque plante aquatique a besoin d'une profondeur d'eau différente. Cette information est indiquée sur l'étiquette des végétaux disponibles dans les magasins spécialisés.

Généralement, on distingue deux grandes familles de végétaux aquatiques :

  • Les Hydrophytes,plantes qui développent la totalité de leur appareil végétatif à l'intérieur de l'eau ou à la surface.
  • Les Hélophytes, plantes qui développent un appareil végétatif et reproducteur en dehors de l'eau mais dont les racines grandissent dans un substrat vaseux gorgé d'eau.

Les hydrophytes : plantes immergées et plantes flottantes

Les hydrophytes sont des plantes qui vivent en partie ou en totalité immergées dans l'eau. Elles dépendent totalement de cet élément qui les soutient, les nourrit et les conserve.

Au sein de cette classe, on peut distinguer trois groupes :

  • Les plantes totalement immergées : dites « plantes oxygénantes » ou « plantes épurantes », elles sont enracinées ou non au fond de l'eau. Elles sont indispensables dans le monde aquatique en raison de l'importante quantité d'oxygène qu'elles libèrent. Ces plantes servent aussi de refuge et de zone de frai pour les poissons.
  • Les plantes immergées à feuillage flottant : ce sont des plantes à racines immergées dont les feuilles et les fleurs se développent à la surface de l'eau, au bout d'un long pétiole. Les plus connues sont les Nénuphars (Nymphea) et les Lotus (Nelumbo) qui possèdent des racines enfouies dans la vase.
  • Les plantes flottantes : comme son nom l'indique, ces végétaux ne sont pas plantés. Ces plantes contiennent dans leur feuillage des lacunes aérifères qui leur permettent de flotter à la surface de l'eau. Plantes filtrantes, elle sont nécessaires pour avoir une eau claire. La plus commune est la lentille d'eau (Lemnaceae). La jacinthe d'eau (Eichhornia crassipes) et la laitue d'eau (Pistia stratiotes) sont également des espèces de plantes flottantes.

Bon à savoir : certaines des plantes immergées à feuillage flottant disparaissent l'hiver et ne subsistent que sous forme d'hibernacles (petits bourgeons végétatifs). Ces hibernacles se détachent du pied-mère et tombent au fond de l'eau. Au printemps, ils remontent à la surface pour redonner une plante.

Les hélophytes : plantes de marais et plantes palustres

Les hélophytes sont des plantes semi-aquatiques dont l'appareil végétatif et reproducteur se développe à l'air libre mais dont les racines (ou rhizomes) sont ancrés dans la vase ou dans une terre gorgée d'eau.

On peut distinguer deux groupes au sein des hélophytes :

  • Les hélophytes « vraies » : ce sont les plantes rencontrées en eau peu profonde sur la bordure des plans d'eau. Leur immersion est légère, les racines sont toujours dans l'eau mais la partie aérienne est dressée hors de l'eau. L'iris des marais en est un exemple.
  • Les hélophytes « terrestres » (amphiphytes): il s'agit de plantes marécageuses moins exigeantes en eau. Elles se développent à proximité des plants d'eau, sur le haut des berges et sur des sols parfois inondés.

À noter : toutes ces plantes se trouvent en godets dans les jardineries spécialisées ou encore dans les grandes animaleries.

Comment et quand planter ?

Comment ?

Dans l'idéal, afin de réaliser un biotope équilibré, il est souhaitable de planter au moins un tiers de la surface de votre bassin, en répartissant vos plantes aux différents paliers.

  • Pour la plantation, il est commode d'utiliser des paniers ajourés en plastique noir que l'on trouve dans le commerce. On garnit l'intérieur du panier de chutes de feutre géotextile, ou encore de toile de jute, afin d'éviter que le terreau ne s'évade hors du panier.
  • À l'intérieur du panier, la plantation se fait comme n'importe quelle plantation classique, mais en utilisant de préférence du terreau aquatique. Une fois que la plantation est effectuée, il est recommandé de protéger le terreau par une couche de graviers ou de pouzzolane qui le maintient en place. 

Quand ?

La période la plus favorable pour planter est la fin du printemps (à partir du mois de mai) et l'été. On trouve toutefois des plantes aquatiques dans le commerce jusqu'en automne.

Ces pros peuvent vous aider