Bassin de jardin : comment avoir un écosystème en pleine santé ?

Sommaire

Le bassin de jardin possède un écosystème fragile, qu’il est nécessaire de choyer pou que la vie s’y développe correctement.

1. Favoriser l’équilibre du milieu aquatique

Quelques gestes simples favorisent la création et le maintien d'un écosystème propice à la vie dans votre bassin :

  • Oxygéner l'eau :
    • grâce à des plantes oxygénantes : en planter environ sur le tiers de la surface du bassin ;
    • et/ou en installant une cascade ou un jet d'eau.
  • Éviter de laisser pousser des arbres à proximité du bassin, et plus particulièrement des résineux : leurs aiguilles sont toxiques pour l’eau.
  • Ombrager le bassin :
    • l’idéal est qu’il profite d’environ 5 à 6 heures d'ensoleillement par jour ;
    • pour cela, vous pouvez poser des plantes à feuilles flottantes type nénuphars à sa surface.
  • En été, remplacer régulièrement l'eau évaporée, en ajoutant de l'eau à la même température que celle du bassin.
  • En ce qui concerne les poissons :
    • Ne pas introduire de poisson d’origine inconnue (pêché dans une rivière par exemple), il pourrait être porteur de parasites, voire de maladies.
    • Changer la nourriture selon les saisons : les poissons ne sont pas capables d’assimiler les mêmes nutriments selon les températures. Demandez conseil en animalerie.

2. S’équiper d’un stérilisateur UV contre les algues vertes

De nombreux propriétaires de bassins se désolent, car leur eau trop verte permet à peine de distinguer les poissons.

Le remède le plus efficace est le recours à un stérilisateur ou filtre UV, qui s’installe couplé avec le système de filtration principal.

Moyennant une centaine d’euros, c’est un dispositif très efficace contre les algues vertes, à l’exclusion, toutefois, des algues vertes filamenteuses.

Veillez à dimensionner correctement le stérilisateur par rapport au volume de votre bassin :

  • 1 à 2 W par m3 pour un bassin uniquement planté ;
  • 2 à 3 W par m3 pour un bassin planté et empoissonné (plutôt 4 W par m3 si vous élevez des carpes koï).

Ces pros peuvent vous aider